La jeune créatrice Eloïse Fiorentino débute aux côtes d’Hervé Van der Straeten, 
et garde de cette expérience chez ce célèbre désigner, le goût du geste de l'homme de l'art : elle réalise donc tous ses bijoux à la main, dans son atelier parisien.


Premier corner chez Franck & Fils et chez Merci, le concept store parisien et c'est un succès ; puis à Milan chez Corso Como et au Nolley’s au Japon, Eloïse Fiorentino prend son envol ; la presse en parle, elle est désormais une jeune créatrice qui compte.

Des bijoux aux formes pures et poétiques, en métal martelé – … un style délicat et ultra chic, intemporel et précieux.

L'équilibre et l’harmonie dans leur plus pure expression